L'historique du club

Le tennis à Montbonnot Saint Martin

Après l'acquisition par l'ASPTT en 1981 d'un terrain sur la commune de Montbonnot-St-Martin, chemin de la Croix verte, en vue de construire un complexe sportif, avec entre autres 4 terrains de tennis, une convention ASPTT / Mairie fut signée pour permettre aux habitants de Montbonnot-St-Martin de pratiquer le tennis.

Le club de tennis de Montbonnot est né officiellement en janvier 1982, date à laquelle un club de la commune a été affilié à la FFT. En 1982, le tennis est un club communal géré par François de la LANCE, adjoint aux Affaires Culturelles et Sociales.

Sur les 4 courts de tennis du nouveau complexe sportif de l'ASPTT, 2 terrains sont mis à disposition du club de tennis de Montbonnot (TCM). L’ASPTT Grenoble possédait alors 5 courts extérieurs au Parc de l’Ile d’Amour ainsi que 2 courts couverts chemin de la Croix Verte.

Par la suite, 1 nouveau court (éclairé) sera construit ce qui permettra au tennis de se développer à Montbonnot avec 3 courts mis à disposition des adhérents dont 1 éclairé.

En 1987, la section Tennis se rattache aux Club des Sports de Montbonnot-St-Martin, une structure multisports fondée en 1977 et gérée par la municipalité (présidences successives d’Henri Faure, Jacques Moutafian et Patrick Torres). Jean-Yves SUDRIE préside le club lors de la saison 1987/88. Puis c’est au tour d’Henri FAURE (1989/91) et Annie MOUYAN (1992/94) de prendre les rênes de la section tennis.

Du côté des enseignants, se succèdent Arnaud de la LANCE, Philippe BINGER (arrivé en 1988), Jean-Marie FURNION (1992) puis Laurent IMBERT, arrivé en 1993. Pendant cette période, le club peut également compter sur des éducateurs ou initiateurs comme Cyrille Lerat (initiateur 1er degré), Nicolas Berthereau, Jean-Thomas Taravel ou encore Marie-Claire Alberto.

Le club profite de l’âge d’or du tennis dans les années 80 pour se développer rapidement dans l’ombre de l’ASPTT Grenoble, club alors très renommé dans l’agglomération grenobloise. Après 10 ans d’existence, le club compte déjà 201 adhérents en 1992 !

Par la suite le déclin du tennis dans les années 90 touche également le club de tennis de Montbonnot. En 1995, le club ne compte déjà plus que 113 licenciés et atteint l’an 2000 avec seulement 92 licenciés.

Sous la présidence de Jean-François VIRON (1995-2001), secondé par Ginette Torres puis Raymond Garcia, le club essaie de rependre son essor. Le moniteur, Laurent IMBERT, exerce au club jusqu’en 1998 avant d’être remplacé par Eric BELLAICHE en 1999. Pierre-Emmanuel Bauda (1995-97), Pierre Lacour, Christophe Janin (2002) enseignent au club tout comme les éducatrices Julie Armand, Laurence Laine ou Bastien Cailleu.

Le TCM signe une convention avec l’EPA en 1993 puis avec l’INRIA en 1997. En novembre 1995, le TCM peut accéder aux courts couverts ASPTT et en 2001, l’inauguration du complexe sportif et socio-éducatif « La Maison du Pré de l'Eau » va permettre au tennis d'occuper le gymnase pour des stages enfants pendant les vacances scolaires.

Une médaille nominative est remise à l'équipe féminine par M. le Maire André Eymery et M. le Député Richard Cazanave.

La présidence de Sylvette LERAT (2002-2010) va contribuer à redynamiser le club dans les années 2000. Le moniteur, Eric BELLAICHE, est remplacé en 2004 par un nouvel enseignant, Benjamin TOURNEBOEUF qui restera au club jusqu’en 2012. Il est secondé successivement par Jean Dominoni, Caroline Metes (2004), Pascale Aimé dite Betty (2006), Emmanuel Farcis (2007), Cédric Massard (2008), Jean-Francois Valcauda (2009), Romain Delor (2010) et Ludovic Turpin (2011). Laure et Julien Privitera, et Delphine Jung sont éducateurs au club pendant cette période.

Un local « Algeco » est mis à disposition avec le club de jogging en mai 2004 ce qui permet au club d’avoir pour la première fois un « club house ». Un quatrième court extérieur est construit en octobre 2007 (inauguré en février 2008).

Du côté des animations, le 1er Loto du club a eu lieu en 2004 et alors que la buvette de la fête de la musique en juin 2009 a été confiée au tennis. Le club organise son premier tournoi Seniors en Juin 2011.

Le club franchit de nouveau la barre des 200 adhérents en 2007 après plusieurs années de croissance continue des effectifs. Un pic sera même atteint l’année suivante avec 229 licenciés.

Puis c’est une nouvelle période de décroissance jusqu’en 2012 où le club retombe à 138 licenciés.

Sylvette Lerat démissionne de la présidence à l'A.G. de décembre 2009 mais ce n’est qu’en 2011 que Lionel CASTILLO reprend la présidence du club pour la laisser en 2012.

2012 est une année de profondes transformations pour le tennis qui quitte le Club des Sports de Montbonnot. Une nouvelle structure associative indépendante est créée pour la pratique du tennis : le Montbonnot Tennis Club (MTC).

Avec de nouveaux statuts et une nouvelle équipe dirigeante (présidée par Marie-Christine GAUTIER de 2012 à 2014 puis Christophe LAPARRA depuis 2014), le MTC peut également compter sur un nouvel enseignant, Ludovic TURPIN, suite au départ de Benjamin TOURNEBOEUF en 2012.

A ce moment-là, le club récupère 2 courts éclairés dans le cadre d’un échange avec l’ASPTT. Avec désormais 4 courts dont 3 éclairés et des possibilités de replis dans les courts couverts de l’ASPTT dont l’activité tennis a été mise en veille, le MTC redevient attractif.

La nouvelle dynamique créée se traduit par une augmentation rapide des licenciés : la barre des 200 est de nouveau franchie en 2015 (217 licenciés) et le club connait un sommet historique en 2018 avec 270 adhérents.

La croissance des effectifs permet alors l’arrivée d’un deuxième enseignant : Olivier ICETA en 2014 puis Cédric MASSARD depuis 2015. Des éducateurs viennent seconder les enseignants : Alexandre Eloy, Isabelle Nové-Josserand puis Alexandra Mohen et Adrian Aimé.

En mars 2019, la construction de nouvelles infrastructures a débuté : 2 courts couverts, 1 club house, 1 nouveau court extérieur et 1 court de padel permettront au club de poursuivre son développement.

Christophe Laparra, Président du MTC
avec l’aimable collaboration de Sylvette Lerat